Sous l’impulsion d’Axel Marion, le canton de Vaud aura sa journée pour le climat

Une «Journée vaudoise pour le climat» devrait voir le jour, probablement fixée au 8 décembre, date internationale dédiée à cette cause. Le postulat du PDC Axel Marion a été accepté par la très courte majorité parlementaire formée par le Parti Socialiste Vaudois, Les Verts vaudois, Ensemble à Gauche Vaud, POP Vaud, les Vert’libéraux vaudois, PDC Vaud et Vaud Libre.

Les députés du PLR.Les Libéraux-Radicaux Vaud et de l’UDC Vaud n’y étaient en effet pas favorables. «Une Journée coûteuse», a estimé la députée libérale-radicale Laurence Cretegny, qui doute de l’utilité d’un tel symbole. «Utilisons plutôt ces fonds au profit d’actions concrètes!» a-t-elle déclaré.«Le problème, c’est que lorsque sont proposées des actions concrètes, les députés du PLR disent aussi non», a souligné le président du groupe PDC-Vaud Libre, Jérôme Christen dans le cadre des débats portant sur plusieurs objets en relation avec la lutte contre le réchauffement climatique. Il a rappelé en effet que le PLR avait refusé coup sur coup, des propositions des Vert’libéraux et du groupe PDC-Vaud Libre, d’investir respectivement 23 et 26 millions pour le programme d’assainissement thermique des bâtiments.

Quant au député socialiste Pierre Dessemontet, il a déclaré à juste titre: «Les symboles, vous les refusez. Les mesures concrètes, vous les refusez. Que devons-nous comprendre? Que les masques tombent?». Mais on rappellera que le député socialiste en question était aussi intervenu, à l’instar du PLR, contre un coup d’accélérateur au programme bâtiments que ce soit dans le cadre budgétaire ou lors du débat relatif à la loi sur l’énergie.

«Les collectivités publiques doivent prendre l’initiative, sans quoi le 8 décembre il n’y aura que les manifestations de Grève du climat et d’Extinction Rebellion, qui n’ont pas de légitimité institutionnelle», a insisté Axel Marion.

Source: 24 Heures/Vaud Libre.


Laisser un commentaire