Palais de Beaulieu à Lausanne: des réticences à vouloir faire la lumière sur cette affaire

La commission d’enquête parlemementaire sur le «tonneau des Danaïdes» de Beaulieu a peu de chance de voir le jour estime 24 Heures. «Les états-majors des partis gouvernementaux – qui ont tous eu des représentants aux affaires du côté de Beaulieu – ne souscrivent pas à cette idée.»  Faut-il en conclure qu’ils ont quelque chose à cacher? Sinon pour quelle raison ne voudraient-ils pas faire la lumière sur cette affaire? N’est-il pas normal que l’on sache exactement comment les millions accordés par les collectivité publiques ont été engloutis et le pourquoi de cette gestion calamiteuse?

«C’est une manœuvre politique d’Ensemble à Gauche (EàG) pour exister à trois semaines des fédérales», dit-on à gauche. Qui va nous faire croire que trois députés EàG ont réussi à manipuler une vingtaine d’autres de tous les groupes représentés, de la gauche à la droite de l’échiquier?

 
«Aucun des signataires dégotés n’est un ténor de son parti», observe-t-on à droite. Les députés concernés apprécieront d’être considérés comme des «petits moindres».  D’aucuns estiment que leurs voix n’ont pas le même poids que d’autres dans ce parlement.
 

Et du coté des Verts, le président du groupe n’a pas apprécié que quatre des siens soutiennent la démarche. Les Verts sont donc bien rentrés dans le « système », ils ont aussi droit à leur part du gâteau. Vassilis Venizelos avance qu’il y a d’autres outils à disposition comme la commission de gestion. Qui peut y croire? Les membres de cette dernière n’ont que peu de disponibilités dès lors qu’ils sont pris par l’examen global du travail de l’administration et que leur capacité d’investigation est limitée.

La requête a été signée par 9 députés UDC, 5 Ensemble à gauche/POP, 4 Verts, 2 Vaud Libre, 1 PDC, 1 PLR, 1 PS et 1 Vert’libéral


https://www.24heures.ch/vaud-regions/lausanne-region/affaire-beaulieu-conseil-etat-mis-pression/story/12430500

Laisser un commentaire