Le Chablais doit aussi avoir son gymnase: le plaidoyer de Circé Fuchs

Le Grand Conseil vaudois a accepté récemment de libérer 5,8 millions de francs pour les études en vue de la construction du futur gymnase d’Aigle. Les crédits pour la construction seront présentés par le Conseil d’Etat en 2021. Au nom du groupe PDC-Vaud Libre, la députée bellerine Circé Fuchs a plaidé en faveur de cet investissement. Le gymnase prendra la place de l’ancien hôpital d’Aigle.

 
Croissance démographique oblige, la pression se fait largement sentir sur les gymnases vaudois ces dernières années. Entre 2000 et 2015, ils ont accueilli plus de 4’000 élèves supplémentaires, soit une hausse de 60%. Le canton de Vaud a pris un énorme retard en matière d’infrastructures d’enseignement, à tel point qu’une grande partie des gymnasiens de l’Est Vaudois sont désormais affectés à Lausanne et Renens provoquant ainsi un important tourisme estudiantin. Pour y faire face, le canton a enfin lancé le processus de construction du gymnase d’Aigle pour libérer celui de Burier à La Tour-de-Peilz, établissement mammouth qui déborde et a du être doté ce constructions éphémères.

Voici l’intervention de Circé Fuchs.

 

Circé Fuchs: « des établissements scolaires surpeuplés donnent aux élèves sans doute l’impression d’être plus des sardines que des cerveaux. »

Le Chablais, fort de son développement économique et démographique, doit continuer à se doter d’infrastructures modernes et de qualité, avec le soutien de l’Etat comme dans d’autres régions de ce canton.

Des synergies se créent depuis de nombreuses années dans le district pour mettre en commun les forces en présence. Les communes et les structures publiques travaillent ensemble afin de faire de la région un territoire moderne et attractif.

Être le bout du Canton n’est, espérons le, plus une réalité problématique car le dynamisme chablaisien peut désormais avoir valeur d’exemple.

Fort de ce constat, de nouvelles structures ont vu le jour comme l’hôpital Riviera Chablais, le réseau Mobichablais ou encore les structures de développement touristique.

Cette dynamique se doit d’être soutenue aujourd’hui dans cette nouvelle optique éducative et moderne, symbole d’une version évolutive du cercle scolaire.

Comme tout projet, celui-ci a soulevé quelques oppositions, qui n’ont pas manqué de faire réagir la très grande majorité de la population qui soutient et souhaite ardemment la création de ce gymnase.

Nous avons aujourd’hui et maintenant la chance et la capacité de donner un nouveau message, à l’attention d’une jeunesse qui en a besoin, celle de politiques qui s’intéressent à elle.

A l’heure où tout à chacun prône une certaine idée de la qualité de vie, une valorisation des systèmes éducatifs, est-ce que nous avons réellement envie de maintenir nos jeunes dans des établissements scolaires surpeuplés, donnant aux élèves sans doute l’impression d’être plus des sardines que des cerveaux. Sans oublier qu’ils sont parfois à plus de 60′ de leur lieu de domicile, ceci quand les CFF ne sont pas en retard.

La réponse à cette question est non pour ma part un non catégorique et ce nouveau gymnase permettra cette valorisation et cette qualité de vie.

Ce nouveau gymnase c’est aussi pour la région l’opportunité de recevoir de nouvelles salles de gym de, dignes du district. Cela ouvre la possibilité de développer encore la capacité sportive d’une région en mal de salle de sport tout public.

En outre, facile d’accès, à proximité des transports publics grâce à un nouveau chemin privilégié, ce gymnase se situera dans une zone idéale pour les étudiants puisque proche de la nouvelle zone aiglonne en développement, le quartier Margencel.

Nous bénéficions donc en l’état d’un lieu disponible, accessible, proche de la ville, loin de visions militaires qui ne sont, à mon sens, pas tout à fait adaptées au milieu gymnasien.

Pour toutes ces raisons, le groupe PDC-Vaud Libre vous recommande d’accepter cet EMPD afin de permettre aux futur-e-s étudiantes et étudiant de voir sereinement leur avenir gymnasien au sein du chef-lieu du district.


Laisser un commentaire