Décharge des Saviez: Il faut écarter tout risque pour la faune et la flore.

Vaud Libre Vaud Libre Riviera et les élus de Montreux Libre et de Vevey Libre demandent l’arrêt immédiat de l’épandage de produits toxiques par la voie des airs à la décharge des Saviez à Noville.

Depuis le 27 juillet, une buse d’arrosage géante déverse des jus de décharge près de la réserve des Grangettes dont la concentration en ammonium met en danger la faune et la végétation. Un pique-nique sera organisé samedi 11 août 2012 à proximité de la décharge pour autant que l’Etat de Vaud nous assure qu’il n’y a aucun risque sanitaire.

Des représentants de Vaud Libre Riviera se sont rendu sur les lieux mardi alors que l’épandage était provisoirement interrompu, rendu inefficace pas les pluies abondantes du week-end.  Ils ont pu se rendre compte à quel point la situation était préoccupante, dès lors que l’on se trouve à proximité de bas-marais inscrits dans plusieurs inventaires au niveau national et international. Les explications obtenues de l’Etat de Vaud n’ont pas éclairé les zones d’ombre nombreuses de ce dossier.Décharge des Saviez

En collaboration avec la Fondation Mart, qui fut la première à alerter l’opinion publique, Vaud Libre Riviera, Montreux Libre et Vevey Libre ont écrit au préfet du district d’Aigle pour demander l’arrêt immédiat de ces essais.

Contrairement à ce qui a été dit dans un premier temps, il semble que la concentration d’ammonium dans le liquide dispersé par la voie des airs dépasse la concentration maximale autorisée de 300 fois et non pas 100 fois.  Dans ce contexte, nous demandons l’arrêt de ces dispersions de ce liquide, appelé « lixiviat »,  qui présente un danger inacceptable pour la santé des être humains, la faune et la flore.

Alors que la commune de Montreux affirme, dans un courrier adressé aux communes concernées, que le procédé utilisé est confiné « en circuit fermé » dans la décharge, nous estimons que l’épandage par la voie des airs de ce liquide ne permet pas de contrôler où il se dépose, notamment en cas de vent. Tout le monde comprend par ailleurs que les oiseaux et la faune, sauf à parvenir à communiquer avec eux d’une manière inédite à ce jour, ne peuvent pas savoir qu’il faut éviter la zone toxique d’épandage.

Par ailleurs, aucune réponse satisfaisante n’a été donnée sur la concentration en métaux lourds du liquide dispersé par la voie des airs, ni sur le contenu exact et la composition des émanations et odeurs dégagées par ce procédé. Nous souhaitons que des mesures soient prises pour que ces jus soient assainis en conformité avec les valeurs légales prévues par la Loi sur la protection des eaux. Ils pourraient l’être, comme prévu initialement, par leur traitement par la station d’épuration de Roche, pour autant que celle-ci dispose des équipements adéquats.

Le député Vaud Libre du district de la Riviera, Jérôme Christen, adressera également la semaine prochaine une question et une interpellation écrite au Conseil d’Etat afin d’obtenir des réponses lors de la prochaine session du Grand Conseil vaudois.

Les élus de Montreux Libre et Vevey Libre relèvent qu’au moment de voter les crédits d’assainissement de cette décharge, aucune information n’a été donnée sur le système de traitement par épandage. Cette omission, volontaire ou non, est grave, car il est certain que nos élus, clairement informés, se seraient opposés au vote de ce crédit et l’auraient combattu, probablement y compris par voie référendaire.

Afin de mettre le Conseil d’Etat et les autorités communales face à leurs responsabilités, Vaud Libre Riviera, les élus de Vevey Libre et de Montreux Libre, en collaboration avec la Fondation MART, organisent un pique-nique à côté de la décharge samedi  11 août 2012 à 10h30. Ils ont adressé au Conseil d’Etat, par l’intermédiaire du préfet du district d’Aigle, une lettre demandant la garantie qu’il puisse avoir lieu sans le moindre risque sanitaire en lien avec la décharge et son procédé d’épandage de jus toxiques.

Lieu de rendez-vous pour le pique-nique à côté de la décharge du samedi  11 août 2012 à 10h30
Pour tous renseignements complémentaires, vous pouvez nous joindre au : 021 510.15.20


Afficher Décharge Saviez sur une carte plus grande

Pour plus d’informations sur ce dossier :

Cliquez ici pour prendre connaissance du courrier des élus de Vaud Libre Riviera, Montreux Libre, Vevey Libre au préfet du district d’Aigle.

Film de la Fondation MART : Décharge des Saviez : le jus de décharge de la honte.

Cliquez sur l’image pour visualiser le film

Décharge des Saviez : le jus de décharge de la honte

Film de la Fondation MART – Décharge des Saviez : le jus de décharge de la honte

Fondation MART : http://www.mart.ch
Vaud Libre sur Facebook : www.facebook.com/VaudLibre

Christophe Privet – Vice-Président de Vaud Libre – Conseiller Communal de Montreux
Jérôme Christen – Député de Vaud Libre – Conseiller Communal de Vevey Libre
Emmanuel Gétaz – Président de Montreux Libre – Conseiller Communal de Montreux



3 Commentaire
  1. PIQUE-NIQUE SUR UNE ANCIENNE DECHARGE

    Messieurs,

    Nous apprenons incidemment que vous souhaitez organiser un pique-nique sur des parcelles privées et qu’aucune autorisation dans ce sens ne sera délivrée par la commune ni par les propriétaires des parcelles concernées.

    Début septembre 2011, la commune avait eu toutes les peines du monde à déloger un camp sauvage de gitans sur ce site. Il n’y a par conséquent aucune raison que nous entrions en matière au sujet d’un rassemblement qui n’aura pour effet désagréable que d’augmenter la pression populaire sur le site.

    En revanche, nous sommes à disposition pour vous indiquer d’autres sites de pique-nique autorisés où vous pourriez vous ébattre LIBREMENT, sans présence de la presse.

    Nous comprenons bien vos préoccupations en terme de visibilité pour un groupuscule au même titre que la fondation Mart qui s’active dans la désinformation, voire l’intoxication médiatique sans fondement scientifique. Toutefois, nous n’avons pas le temps nécessaire pour nous consacrer à ce genre d’actions sociales mais nous vous souhaitons malgré tout un bon pique-nique.
    Avec nos meilleures salutations.
    La commune de Noville

    1. Christophe Privet

      Monsieur le syndic,
      Madame et Messieurs les municipaux,

      Nous sommes quelque peu surpris de la teneur des messages que vous nous avez adressés qui illustrent le mépris que vous portez aux droits démocratiques et à la liberté de mouvement.

      Il n’a jamais été question d’installer caravanes et voitures sur les terrains de la décharge et la comparaison faite avec des camps gitans est inappropriée. Nous avons prévu de nous promener à pied sur les chemins publics.

      Il le n’agit en aucun cas d’une manifestation avec calicot, mégaphone et musique – et elle ne nécessite à ce titre aucune autorisation de type POCAMA – mais d’une réunion politique et associative sous forme de pique-nique comme nous l’avons annoncé. Celle-ci se déroulera comme n’importe quelle rencontre d’amis telles qu’elles se déroulent tous les week-ends dans nos contrées.

      Vous n’avez pas affaire à des agitateurs, mais à des élus politiques démocratiquement élus dans leurs communes respectives et il n’a jamais été question pour nous de violer une propriété ou d’utiliser abusivement le domaine public.

      Nous ne sollicitons de votre part aucune autre mansuétude que celle qui nous permet de poser des questions et d’exprimer notre point de vue en présence de qui nous souhaitons.

      En espérant que vous reviendrez à de meilleurs sentiments à notre égard, nous vous adressons, Monsieur le syndic, Mesdames et Messieurs les municipaux, nos meilleures salutations.

      Jérôme Christen, Député, Conseiller Communal de Vevey
      Christophe Privet, Vice-Président, Conseiller Communal de Montreux.

      Copie : Préfecture du district de la Riviera en remplacement d’Aigle.

  2. Monsieur le Syndic de Noville,

    Le dernier paragraphe de votre commentaire mérite une mise au point.

    La Fondation MART s’active dans la désinformation, voire l’intoxication médiatique sans fondement scientifique » ?

    La Fondation MART est très active en matière de protection de l’environnement et de la nature. Et vous devriez le savoir puisque depuis plusieurs années, nous nous activons plusieurs fois par année BENEVOLEMENT pour nettoyer les déchets qui jonchent votre belle commune. Vous profitez donc gracieusement de nos activités.

    Bien que toutes nos actions soient totalement désintéressées et uniquement en faveur de la nature puisque nous n’en retirons aucun intérêt personnel, nous ne nous attendons pas à des remerciements de votre part. Néanmoins, nous apprécierions que vous adoptiez une attitude plus correcte et plus amicale à notre égard.

    1) Vous nous écrivez pour nous signaler que nos panneaux pour l’annonce de nos nettoyages ne seront désormais plus autorisés, soi-disant sur ordre de la Conservation, alors que la responsable elle-même m’a indiqué que cette mesure ne s’appliquait pas du tout à la Fondation MART.

    2) Alors que nous dénonçons une pollution sur votre commune, vous vous permettez des propos malveillants, et totalement diffamatoires sur internet. Dans quel but, je l’ignore, mais toute votre attitude porte à croire que vous y trouvez un quelconque intérêt….

    Le fait que des personnes s’intéressent à cette magnifique commune de Noville et veuillent la protéger vous pose-t-il un problème Monsieur le Syndic ?

    Depuis quand, le fait de faire le bien autour de soi est-il considéré comme une atteinte à votre personne et vous incite à dénigrer les autres comme vous le faites si bien ?

    Avec mes salutations distinguées.
    Kate Amiguet
    Fondation MART. http://www.mart.chhttp://www.tvmart.ch

Laisser un commentaire